HISTOIRE

Niché à l’entrée de Couvin, le Domaine Saint Roch s‘étend sur 45 Ha.. Riche d’un passé de plus de 275 ans, les bâtiments ont conservé une âme, tant de leur gloire industrielle que du passage de bon nombre de personnalités historiques.

En effet, le domaine naît dans le milieu du 18ème siècle grâce à Monsieur Jean-Jacques Desandrouin qui y établit une forge. Le terrain, riche en minerai de fer fournit la matière première pour alimenter les bas fourneaux. Cet industriel, véritable visionnaire dotera le site des meilleures installations et créera d’autres forges dans les environs de Couvin.

Malheureusement, suite à l’ indépendance de la Belgique en 1830, Monsieur Hannonnet-Gendarme, le nouvel exploitant fera faillite car son principal client, était Guillaume, Prince d’Orange, qui ne le paiera jamais. Quelques années plus tard, le Domaine change de propriétaires et de destin et devient une résidence privée pour la famille des Comtes de Villermont, de la région d’Epernay. C’est durant cette période que des moines Capucins, chassés de France par la loi Combes en 1903, trouveront refuge et s’installeront dans une des parties du domaine. En 1917, changement encore de décor pour la propriété qui est acquise par Monsieur Huart, un marchand de bois de la région, et qui transforme l’ancienne maison des maîtres de Forge en hôtel-restaurant de grande classe.

C’est ainsi que viendront tant de personnalités connues ou non et le nom de Saint Roch se retrouvera sur toutes les lèvres de la bonne société de Couvin mais aussi de la Belgique entière. Située en face des anciennes usines Donnay, les anciens joueurs de tennis comme Björn Borg ou encore Agassi, liés à ce grand nom, descendaient dans cet hôtel où ils avaient le loisir de s’exercer sur l’un des cours de tennis de la propriété. Cette gloire s’éteindra dans les années 70, et le domaine restera à l’abandon, jusqu’à son rachat par Mr et Mme Roisin en 2005.