Arabel, la section spécialisée dans les araignées de Natuurpunt (l’équivalent de Natagora dans le nord du pays), est venu armé d’une équipe de spécialiste, recenser les araignées du Domaine Saint-Roch les 3-4 septembre 2017!

Vous trouverez ci-dessous le résultat de leurs recherches

Ils ont pu répertorier 39 espèces différentes dont deux espèces très rare dans le domaine: La Metellina mengei et la Piratula knorri 

Piratula knor

- Metellina mengei

Metellina mengei

 

Donc surtout si vous les voyez, ne vous en faites pas et ne leur faites pas de mal!

Peur, effroi, phobie, tels sont les comportements généralement observés à la vue d’une araignée et pourtant, ces réactions sont (pratiquement) totalement injustifiées et ne perdurent que par le manque de connaissance que l’on a de ces bestioles. 

Il existe, bien sûr, des espèces très dangereuses pour l’homme, mais aucune en Belgique. Tout au plus, la morsure (et non ‘la piqûre’ comme on le dit à tort) engendrera-t-elle une douleur sensiblement égale à la piqûre d’une guêpe. Il faut savoir également, toujours dans notre pays, que la grande majorité des araignées est incapable de percer la peau humaine. Une soixantaine des 700 espèces, telles l’épeire diadème du jardin (Araneus diadematus), les ‘grosses noires’ de maison (Tegenaria sp) et certaines Dysdera, en sont capables (le risque de rencontrer les autres est minime). Mais être capable ne signifie pas vouloir. En effet, les araignées fuiront avant tout l’homme et ne se décideront à mordre qu’à partir du moment où elles n’ont plus de retraite possible. 

Les araignées se rencontrent dans tous les biotopes, qu’il s’agisse des maisons, des bois, des pâtures, au bord de l’eau, dans les montagnes, dans le désert. Il s’agit d’un arthropode prédateur dont la proie est en général un insecte, voire même un autre arthropode. Il s’agit dès lors d’une bestiole fort utile et il n’est donc pas nécessaire de la tuer ou de l’écraser : si vous la croisez à l’intérieur de la maison et qu’elle vous effraie, un verre (ou un gobelet) avec un fin carton feront l’affaire. Placez le récipient sur la bestiole, passez ensuite le carton sous ce récipient de manière à la coincer, et vous la relâchez à l’extérieur. Le mieux est cependant de la laisser dans son habitat (malgré la présence des toiles) où elle fera des ravages parmi les mouches, moustiques, cloportes et autres bestioles indésirables. 

Le monde compte plus de 42000 espèces identifiées (et il en reste encore pas mal à identifier de par le monde), réparties en 110 familles et 3821 genres. Les plus nombreuses sont les Linyphiidae et les Salticidae (dites araignées sauteuses), communes aussi dans nos régions. 

La Belgique compte 705 espèces à ce jour.”

Extrait du site https://arachno.piwigo.com que nous vous conseillons d’aller consulter 🙂 pour en apprendre plus sur le monde fascinant des araignées!

Et voici le lien vers le site de Arabel.

 

Share This