Crescendo – une deuxième édition à la hauteur des attentes

 

Le festival des initiatives de la transition de l’Entre Sambre est Meuse a, une fois de plus, inspiré, rassemblé et propagé la joie et l’espoir au sein de l’écolieu du Domaine Saint Roch à Couvin.

Crescendo 2022

Ce festival, axé sur la transition écologique, veut favoriser les rencontres entre les différent.e.s acteur.rice.s locaux.ales de la région de l’Entre Sambre et Meuse Sud. Que ce soit en termes de production agricole et artisanale, d’associations à vocation sociale ou citoyenne, de protection de l’environnement, etc.

L’objectif étant à la fois de contribuer à consolider les réseaux locaux existants et de faire connaître ces différent.e.s acteur.rice.s au public afin de promouvoir le développement du commerce de proximité, de la production locale et des initiatives citoyennes. Mais aussi de sensibiliser nos concitoyen.ne.s sur la thématique de la transition par des conférences et des projections, notamment.

             En deux mots : un rassemblement convivial et familial lors d’un week-end ponctué de concerts où se sont également tenus des débats, des exposés et des projections de films sur le sujet de la transition écologique au sens large.

Crescendo permet de tisser des liens

             Durant ces trois jours, ce sont un peu plus de cinq-cents festivalier.ère.s qui sont venus découvrir le monde de la transition. Selon eux, la diversité des activités a réellement été un plus. A également été pointé la cohérence par rapport aux valeurs racines (bienveillance, confiance, curiosité, émerveillement, gratitude, inclusivité, joie… ) du festival. Une ambiance décontractée et bon enfant a ouvert les discussions autour d’une Bichette (bière de la micro-brasserie des Eaux Vives) ou d’un Surroco (boisson artisanales à base de poires, fleurs de sureau, citron et fleurs d’oranger). Plusieurs témoignages des visiteurs ont démontrés que des projets ont germés à l’issue de ce festival.

             Organiser un tel festival demande de l’huile de coude. Fort heureusement, cinquante-six bénévoles sont venus prêter mains forts le temps d’une journée, les plus motivé.e.s sont restés cinq jours et ont campé sur place, partageant repas et pause ensemble. La convivialité était au rendez-vous ! Certain.e.s étaient revenus de l’année précédente et plusieurs bénévoles ont marqués l’envie de réitérer l’aventure l’année prochaine.

             Un autre chiffre détonant : cent vingt-trois. C’est le nombre d’intervenant.e.s venus présenter leur initiatives locales, présenter un projet, servir une boisson bio de la région ou encore guider une balade nature ou animer des jeux pour enfants. Au programme, ce sont pas moins de cinquante-quatre activités étalés sur le week-end. Là encore, l’ambiance festive a permis les mises en relation, les échanges et le tissage d’un réseau ancré localement.

Un festival à la programmation variée

 

             Le vendredi a marqué l’inauguration du festival en petit comité réservé principalement aux noyau organisationnel, les intervenant.e.s et les bénévoles. Cette soirée était également ouverte vers l’extérieur avec une quelque tickets en ligne. Après un mot d’accueil, le film documentaire Sous la Brume de Pierre Bleue a été diffusé sur plein écran. Il s’en est suivi une discussion ouverte en cercle et des animations pour se projeter dans un futur souhaitable. La soirée s’est clôturée en un moment convivial.

 

 La journée du samedi a accueilli la majorité des visiteurs. Ce fût une journée riche en partage et en connexion. Des projets collectifs ont été amorcés, des savoirs et savoir-faire ont été partagé avec bienveillance et le monde de demain a été expérimenté au travers d’ateliers pratiques (lacto-fermentation, naturopathie, tai-chi, couture, crème exfoliante, tonte de moutons, cardage de laine…), de stands d’informations représentés par des initiatives locales, de rencontres-conférences (sur le foncier agricole comme bien commun, les écoles démocratiques et la permaculture), de balades nature guidées, d’un espace enfants pour laisser s’exprimer l’imagination et la créativité des plus petit.e.s, des concerts et un spectacle. Un espace bar accompagné d’un foodtruck servant tous deux des produits locaux et bio ont pû réchauffer nos festivalier.ère.s. La soirée, marquée par un série de concerts, a été inauguré par Alex devant les Cimes et son clavier-guitare. L’ambiance a décollée grâce à Pang, le groupe de rap écolo. Après une averse qui s’est invitée de façon impromptue, le groupe de Fracaban a réchauffé les danseur.euse.s, abrité.e.s sous le toit de la vieille grange. Olivier Terwagne a clôturé la soirée tout en douceur de sa voix envoutante.

 

Cette journée a été une réussite car elle a rassemblé la majorité du public et a créé de nombreux liens. Elle a généré de l’émulation collective et de la joie de vivre. Nombreuses ont été les personnes qui ont été inspirées et émerveillées par les initiatives proposées.

Exemple de retour:

  • “Bravo et félicitations pour cet espoir d’un futur possible et solidaire”
  • “De façon générale, c’était une super initiative citoyenne …merci à tous ceux qui y ont participé de près ou de loin 😉 ça donne envie de vous rejoindre !!!”

 

             Enfin, le dimanche s’est vu expérimenter le forum ouvert : un outil d’intelligence collective permettant au public de proposer leur propre activité durant le festival. Ce jour-là, ce sont les festivalier.ère.s qui ont construit leur festival. Au programme, notamment : table ronde sur l’écologie décoloniale, ateliers de lacto-fermentation, partage d’expérience sur le maraîchage et tellement d’autres. Le but : rêver, activer, engager, co-créer notre région de l’Entre Sambre et Meuse. Une première pour ce festival qui se veut innovant et créatif.

 

 

Un festival connectant et connecté

             Une grande partie du festival a été filmée par une agence de communication, Couvin.com, et rediffusée en direct sur les pages et chaînes Facebook et Youtube du Festival Crescendo, ainsi que sur d’autres chaînes partenaires (toutes les vidéos sont disponibles sur nos chaînes). Plusieurs podcast ont été tournées, des articles de journaux écrits et même des reportages par des chaînes de télévision locales.

 

Crescendo y va… crescendo

             L’engouement générale de cette deuxième édition, aussi bien de la part des intervenant.e.s que des bénévoles et de l’équipe organisationnelle, a marqué l’envie de faire perdurer l’énergie et les impacts positifs du festival tout au long de l’année. Ainsi, une édition plus légère verra le jour le week-end du 15 mai 2022 et se concentrera sur une thématique culturelle autour de la Transition écologique. Ceci permettra d’affirmer un peu plus la notoriété de Crescendo mais aussi de créer un espace de rassemblement convivial.

             En outre, plusieurs événements ponctuels seront organisés tout au long de l’année afin de garder les liens créés durant le festival mais aussi pour permettre aux/à les festivaliers.ères qui n’ont pas eu la chance de participer à certaines activités du festival d’y prendre part. 

             Le festival Crescendo dont la nature donne le tempo a déjà annoncé une prochaine date. Rendez-vous les 30/09, 1/10 et 2/10 à l’écolieu du Domaine Saint Roch pour une nouvelle dose de joie collective et de découverte inspirantes

Share This